Autour de la figure de Médée

Publié le par Léna h. Coms

 

Le mythe et les exploitations du mythe de Médée au théâtre et dans les autres arts

 

1) La source du mythe et ses réécritures

 

Bien que la majorité des ''Médée'' adaptées au XXème siècle soit inspirées de Sénèque, il est important de parler de celui qui inspira lui-même Sénèque.

 

images-10--copie-2.jpg* Euripideétait un illustre poète de l'ancienne Grèce, né à Salamine vers 485 avant J.C. et mort vers 409 avant J.C. . Avant de se livrer à la poésie, il avait pratiqué la philosophie et la peinture, et ne prit aucune part aux agitations politiques de son époque. Il nous reste de lui 18 tragédies et 1 drame satirique, Médée fait donc partie d'un ensemble de pièce telles que Hécube, Oreste, Les Phéniciennes, Alceste, Andromaque, Les Suppliantes, Iphigénie en Aulide, Iphigénie en Tauride, Rhésus, les Troyennes, les Bacchantes, Les Héraclide, Hélène, Ion, Hercule furieux, Electre, Hippolyte, Le cyclope. Il excellait dit-on à susciter l'émotion et les passion, mais sacrifiait les autres partie du drame au développement des caractères.

Il s'inspira de la Mythologie grecque et notamment de l'épopée des Argonautes pour écrire Médée.

 

 

* Sénèque, ce serait inspiré d'Euripide pour écrire sa Médée.

Auteur Latin et précepteur de Néron, il se suicida sur l'ordre de l'empereur en 66 après J.C.

Entre autres oeuvres littéraires, philosophiques et dramatiques, Sénèque écrivit Medea, S'inspirant librement de la tragédie d'Euripide qui le précédait de quatre siècles. Euripide avait lui-même puisé son thème dans la mythologie grecque.

 

* Corneille:Médée, tragédie française écrite en 1635.

L'oeuvre antérieure au Cid, présage des talents à venir du célèbre auteur dramatique de la Place royale et de bien d'autres pièces.


* Hilaire de Longepierre: Médée, tragédie française, (1694).

Poète français doué pour les Lettres, il tenta d'imiter ses modèles, auteurs grecques et romains, mais ne parvint qu'à en faire de pale copie.

 

* Jean Anouilh, écrivit une Médée, en 1946.

L'action se déroule en un jour.

Il y a très peu de personnages: Médée, Jason, Créon, la ,nourrice, le garde et garçon témoin.

Il s'agit de la suite de la colère de Médée: Elle retrouve Jason, c'est donc leur dialogue commenté par la nourrice et le(s) garde(s).

Il n'y a pas de crime sur scène, ce n'est que dans un long monologue dans une forêt qu'elle annonce à Jason qu'elle a tué ses enfants.

Elle se tue enfin devant Jason. Puis les gardes parlent de la pluie et du beau temps.

***

On peut y voir une réflexion sur la guerre de la part d'Anouilh, puisque la pièce a été écrite à la fin de la guerre. Anouilh dénoncerait la violence de la guerre, que la mort des siens par nos propres mains est inévitable, mais que malgré tout, après la guerre, la vie continue pour les vivants.

Cette écriture de Médée reste cependant peu considérée. 

 

*Einer Müller (1929-1996), Médée-Matériau

Auteur de théâtre Est-Allemand, il eut des problèmes avec le régime de la RDA et dirigea le Berliner Ensemble après Brecht. Lui aussi contre Aristote.

Il est complexe à lire, fait pour échapper à tout système de signification et nécessite d'être relu sans cesse. Il eut des influences Européennes et helléniques, ainsi que du théâtre Élisabéthain. Il fut le premier à pratiquer le collage/montage.

Son style est provocateur. Il écrivit Hamlet Machineen 1978 (mis en scène par Mark Liben, Jean Jourdheuil et François Perrot)

Médée-Matériau fut écrite entre 70 et 80, elle est également inspirée par la Médéede Sénèque. Elle fut mis en scène en 1982Il s'agit de la vision de conquête de la toison d'Or par Jason: L'auteur y voit le thème de la Colonisation, phénomène dont il est le contemporain.

Müller fait son ''Histoire Allemande" en s'appuyant sur des modèles helléniques: une autre représentation de l'Allemagne.

Les textes de Müller sont des matériaux musicaux selon Yannick Butel. Il s'intéresse au spirituel, ce que l'on a trop souvent associé au religieux.

C'est le livret de Médée-Matériau qui inspira Pascal Dusapin, reprit par Sacha Waltz.

***

 

 

* Il y eu de nombreuses adaptations de la pièce de la fin du XIXème et durant le XXème jusqu'au XXIème comme nous le prouve l'adaptation de Dusapin crée en 1992. On peut notamment relever la représentation de Médée au Théâtre de la Renaissance avec Sarah Bernardt (1898). Mais il fut également interprété par de nombreuses très grandes actrice comme Maria Callas ou Maria Casarès (qui passa à Caen en décembre 1967 (présentation officielle du théâtre de l'Odéon): Cette adaptation de Sénèque est adapté par Jean Vauthier, et mis en scène par Jorge Lavalliavec une musique de Xénakis, qui fut le maître de Pascal Dusapin. Ainsi que celle de Laurent Godet en 2003.

 

2) Les thématiques de Médée, pourquoi un tel intérêt.

 

* Un mythe passionnant: Résumé

Le mythe de Médée se rattache à la légende des Argonautes. Quand il débarquèrent en Colchide pour conquérir la toison d'or, il se heurtèrent à l'hostilité du roi Aiétès gardien du trésor et de la Toison d'Or, père de Médée. La jeune fille fut séduite par le chef de l'expédition des Argonautes et lui offrit un onguent qui immuniserait sa peau contre les flammes. Jason put ainsi s'emparer de la Toison d'Or en luttant contre le dragon qui la surveillait. Elle lui offrit également une pierre qui jetée au milieu des hommes en arme nés des dents du dragon mort, les poussa à s'entre-tuer plutôt qu'à se jeter sur le héros lui-même. Pour remercier Médée, Jason l'épouse. Elle s'enfuit avec lui et pour ralentir son père quand il se rendit compte de sa disparition, elle tua et dépeça son frère Absyrtos, puis elle le coupa en morceaux et sema ses morceaux sur la route de son père afin de le ralentir car il pleurait en ramassant chaque membre ( dans d'autre versions, il est déjà adulte et l'aide à fuir jusqu'à ce qu'elle le tue).

Pélias, le souverain de Iolcos, a envoyé Jason à la conquête de la toison pour se débarrasser de lui et de sa prétention au trône. Parvenu à Iolcos, Jason se rend compte que Pélias a profité de son absence pour tuer son père et se débarrasser de sa famille. Pour se vanger, elle poussa les filles de Pélias à tuer leur père, elle arriva déguisé en prêtresse d'Artémis au palais de Pélias, elle rajeunit un bélier en le faisant bouillir dans un chaudron avec des herbes magiques. Elle les persuada ensuite d'en faire autant avec leur père, mais elle leur donna des herbes sans pouvoir. Acaste, le fils de Pélias les chassa, les deux époux se réfugièrent à Corinthe, et Médée donna deux fils à Jason: Phérès et Merméros. Mais Jason finit par abandonner Médée pour Créüse, la fille du roi de Corinthe. Il répudia Médée.

Celle-ci médita une vengeance exemplaire: elle offre à Créüse une robe qui brûla son corps et incendia le palais. Pour achever sa vengeance, elle égorgea ses propres enfants, ce que Jason avait de plus cher. Après ce meurtre, elle s'enfuit sur un char tiré par des dragons ailés et retourna auprès de son père Aiétès en Colchide. Danscertaines traditions: de désespoir, Jason se donne la mort. Médée, menacée par les Corinthiens, s'enfuit et trouve refuge auprès d'Égée, roi d'Athènes : elle lui promet ce qu'il convoite le plus — un fils — et il accepte de l'épouser. Un enfant, Médos, naîtra effectivement peu après, pour qui Médée nourrirra un destin royal ; cependant l'arrivée de Thésée (fils inconnu d'Égée) à Athènes bouleversera ses plans et la dressera contre le nouveau venu. Après plusieurs tentatives infructueuses, Médée réussit à convaincre son époux que Thésée est un traître, et qu'il convient de l'empoisonner : le drame est évité de justesse, Égée reconnaissant son fils à son épée au dernier moment. Découverte, Médée doit fuir Athènes : elle rentre alors vers sa Colchide natale avec son fils Médos. En ce lieu, elle trouve sur le trône Persès, son oncle, qui avait détrôné son père après la fuite des Argonautes. Elle le tue et restitue le pouvoir à son père, Éétès. Dans certaines traditions, Médée est présentée après sa mort comme l'épouse d'Achille dans les Îles des Bienheureux.

 

* L'une des seules sorcières de la mythologie greco-latine

avec la Sorcière/magicienne: Circée que rencontre Ulysse,

C'est aussi le mythe qui tourne autour des grands héros rusés.

celle qui connaît les herbes

Elles semble dans un autre monde l'incantation se change en malédiction par la volonté des divinité qu'elle a su asservir à ses fins. Colette Arnould dira: "Faire de Médée une sorcière ''ne passe pas''. Ne pas en parler c'est oublier qu'en elle sont contenu toutes les pratiques de la sorcière".

 

images[9]-copie-1

* L'expression des sentiments, un vaste champ d'interprétation

Un morceau de choix pour les grandes tragédiennes de Sarah Bernardt à Maria Callas (elle même considérée comme un mythe)

Infanticide et criminelle:une femme assoiffée de vengeance qui tue ses enfants parce que son mari l'a quitté (cf Sacha Waltz)

une guérisseuse, une magicienne, ses pouvoirs son bénéfiques, même si elle finit par s'en servir que pour détruire.(idem)

une femme amoureuse

une femme trompée

la folie; l'hystérie

la femme violente

la femme fatale

→ L'expatriée et le thème de la xénophobie


3) Le mythe de Médée dans les autres arts

 

*En peinture:

On constate que le mythe est parfois reprit dans la peinture de genre mythologique, notamment avec le peintre romantique Delacroix ou le peintre symboliste Gustave Moreau. (confere images)images[8]-copie-1

images-2--copie-1.jpg

Mucha a même illustré l'affiche de la Médée de1898, en rapport avec son contrat d'affichiste officiel de Sarah Bernardt, on peut apercevoir également une photo qui lui servit de modèle lors de la réalisation de l'affiche. (cf image)

 

images-6--copie-1.jpg

Et les peintres Préraphaélites n'ont pas manqué de la représenter également.


* A l'opéra:

Médée fait partie du répertoire.

Médée, opéra composé par Luigi Cherubini en 1797. Médée s'y suicide à la fin.

L'un des cinq rôles les plus joué par Maria Callas (avec la Tosca, la Traviatta, Norma et Lucia).

L'époque où l'opéra se fini forcément par la mort parce qu'il incite la tension jusqu'à l'extrême.

Médée comme les autre est un rôle pleinement assumé car la cantatrice sait dès le début qu'elle va mourir. Médée se venge car elle se sait condamnée d'avance, dès l'entrée de Jason, le peuple veut sa peau. La rébellion totale contre l'ordre du monde. Médée: un personnage plus mûre qu'Electre, débarrassée des problème de maternité.

 

* en littérature et au cinéma:

Medea, film italien de Pier Paolo Pasolini. Callas y est remarquable, si le film pâties de quelques maladresses et d'une fin trop vite abrégée, les paysages troglodytes, le rapport à la nature et des costumes époustouflant... même si certain moment prête à sourire, les choix de fable sont remarcablement traité.

 

images-1--copie-2.jpg

Médée : voix, roman de Christa Wolf




Vous pourrez prolonger cette article en lisant l'article  Médée n'est pas morte!



4) Bibliographie

 

Dictionnaire des écrivains et des littératures, Armand-Colin, Paris, 1898, 908 pages.

 

Médéa, Livret du théâtre de Caen lors du spectacle de Du Sapin, 2009.

 

"Médée", article du Carneum du théâtre de Caen, décembre 1967.

 

Conférence sur Einer Müllerde Yannick Butel au théâtre de Caen le 30 novembre 2009.

 

"Médée", p 127, in L'indispensable de la Mythologie: Comprendre et connaître les grands mythes, Claudia de Oliveira-Gomez, Studyrama, Paris, 150 pages.

 

Dictionnaire des Mythes d'aujourd'hui, sous la direction de Pierre Brunuel, avec la collaboration de Frédéric Mancier et Matthieu Letourneux, Edition du Rocher, Paris, 944 pages.

 

Dossier dramaturgique de Medeade Sacha Waltz créé en 1992.

Publié dans documentation

Commenter cet article

tinfor 03/08/2011 00:33



Je le fais dès que j'en ai le temps. bien à vous



Léna h. Coms 03/08/2011 20:43



Nous vous en remercions d'avance!



tinfor 31/07/2011 09:13



j'ose ajouter La Lionne de Mishima, les Médée de Banville, de Daudet (le vieux réac à la plume d'or), Chénier, Leconte de Lisle puis un ballet extraordinaire de grace de
Prejlokaj, Le Songe de Médée (et La vengeance d'une femme de Barbey peut-être). Longue vie aux vengeresses.



Léna h. Coms 02/08/2011 22:42



Vous semblez être passionné par Médée. Désirez-vous nous soumettre un billet complémentaire à ce propos ou nous proposer vos analyse personnelles? Nous prendrions un grand plaisir à l'intégrer à
notre site. Cordialement.



tinfor 13/05/2011 09:05



il y a aussi la sublime medea de Von TRier



Léna h. Coms 30/07/2011 17:08



En effet, nous penserons à compléter l'article, merci de nous l'avoir signalé...