De la difficulté de définir le symbolisme

Publié le par Léna h. Coms

Le-bon-Samaritain-Van-Gogh.jpgSi l'on trouve de part et d'autre, de dictionnaire en encyclopédie, de nombreuses définitions du courant symboliste, dans la veine de celui-ci, par exemple:

 

Définition du mouvement "Symbolisme"

Réagissant contre le scientisme, les symbolistes considèrent que le monde n'est pas réductible à la matière. A travers
 une esthétique de la suggestion, ils décrivent les signes et les symboles visibles d'un monde mystérieux. Il s’agit plus
 d’une philosophie que d’un mouvement réel, introduisant mythes et visions oniriques dans l’art. Son principal objectif
 n’est ainsi pas de figurer le réel immédiat et visible.

Cette période du symbolisme se situe dans les dernières années du XIXème siècle (entre 1860 et 1890), Jean Moréas
 officialisant ce terme en 1886. On considère « L’art poétique » de Verlaine comme texte fondateur.

Paul Verlaine, Rimbaud et Stéphane Mallarmé en furent les principaux chefs de file en poésie et littérature, tout comme
 Gustave Moreau et Klimt dans l’art de la peinture.

confere le site http://www.grandspeintres.com/mouvements/symbolisme.php

On trouve également des pamphlets, et je ne peux résister à vous donner le lien d'une page pour le moins intéressante, certes pessimiste, parfois exagérément, mais dont certains arguments seraient à retenir si l'on ne veut pas reproduire avec le néo-symbolisme les même erreurs qu'avec le symbolisme... Je me ferrai un plaisir de répondre à ce texte dans un prochain article. L'auteur est érudit en matière de symbolisme, cependant je regrette son anonymat, et également le fait qu'aucune source ne soit citée, être un site off n'excuse pas tout...
Pour lire ce long mais passionnant pamphlet:
 
http://www.ultim8team.com/modules/preraphaelites/symbolism.html

Et cette difficulté est rappelée dans un article fort intéressant à propos de la part symboliste de Van Gogh : http://jeremy13.chez.com/Van_gogh/symbol.htm où l'on rappelle l'histoire et les techniques du symbolisme avant d'y situer l'artiste.

C'est qu'en effet définir le symbolisme n'est pas simple, il est issu de tant de genres, d'individus forts, de pays plus variés les uns que les autres... De même, la tentative de définir un néo-symbolisme n'est pas simple. Mais n'y a-t-il pas, dans toutes ces énergies, une part commune, un véritable noyau dur ; quelque chose de l'ordre de l'émotion, de la visée, ou du ressenti face à l'oeuvre? En tout cas, le fait de rassembler tant d'énergies permet à un mouvement d'être légitime, solide. Ainsi consolidé, bien que non uniformisé, il permet une large diffusion auprès des publics, donc une reconnaissance, et une légitimité de l'artiste dans un monde où l'art n'est plus une institution.  

Publié dans réflexion

Commenter cet article

Philippe Oriol 06/03/2010 08:49


symbol ou racourcis ou propagande ou pub ou information ou simplification d information     ou  ......................merci