La grenade dans le symbolisme

Publié le par Léna h. Coms

une-grenade.jpgLa grenade, ce fruit à coque qui protège de nombreuses petites graines rouges, ce fruit capable de s'auto-régénérer est devenu peu à peu un fruit mythique, un fruit symbolique!
comme on l'a dit dans l'article sur la pomme et le symbolisme (la pomme dans le symbolisme ):
"La pomme, c'est le péché, le mal... en effet, cette assimilation est propagée par l'origine étymologique latine de ces deux mots.
malum, i, neutre: les maux du corps, les mauvais traitements et la maladie, mais aussi au sens d'adjectif, "diable!".
Malum, i, neutre: la pomme (mais aussi le coing, le citron, l'orange, la pêche ou la fameuse grenade...) (confere le Gaffiot)
C'est donc un fruit relativement rond qu'est ce fruit défendu. C'est que dans de nombreuses légendes on situait les jardins de l'Eden dans les pays chauds où poussent à profusion oranges et citrons... Dans cette Europe chrétienne, les fruits sont précieux, chers et rares! L'orange, le fruit d'or, la pomme d'or de Pâris peut-être? Parallèlement à cela, dans cette Médittérannée latine et éloignée, les marins distillent des légendes de femmes monstrueuses et autres chimères pour éloigner toutes concurrences de lieux propices à la transaction.
Voilà donc dans quel contexte confus la pomme (ou le fruit rond et d'or) adoré des grecs et des romains devient l'appropriation de la Bible chrétienne.
Il se passe donc la même chose pour la grenade.
Ce fruit est souvent associé aux représentations picturales de la vierge Marie, soit qu'elle le tient dans sa main, soit que c'est son enfant, Jésus, qui le porte entre ses mains. C'est le cas de la "Madonne aux six anges ou Madone à la Grenade'' de Boticcelli:

Madonne à la Grenade de Botticcelli



L'exemple anglais le plus frappant chez les préraphaélites, c'est la "Proserpine" de Rossetti:

Proserpine de Rossetti

 

La grenade, on la retrouve aussi dans l'oeuvre du surréaliste Dali, notament au travers de tableaux de la période "mystique nucléaire" comme Le coeur royal (coeur en or avec 46 rubis, 42 diamants et 4 émeraudes, haut de 10 centimètres; 1951-1952), ou encore La séparation de l'atome - Dematerialization near the noze of Nero (1947) et c'est bien sûr d'une grenade que sortent des tigres, un poisson et un fusil dans le célèbre tableau Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une pomme-grenade, une seconde avant l'éveil en 1944 . 

Reve-cause-par-le-vol-d-une-abeille-autour-d-une-pomme-gr.jpg

Publié dans objets du symbolisme

Commenter cet article