cadavre-exquis: à vous de continuez...

Publié le par Léna h. Coms

Commençons: puisqu'il faut bien commencer, et dire quelque chose...
Il me viendrais l'idée de laisser parler Baudelaire. De faire de cet exercice un écorché à habiller à nouveau...

''Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d'été si doux
Au détour d'un sentier une charogne infâme,
sur un lit semé de cailloux''...

... à vous... proposez textes, images, sons, vidéos et bien d'autres choses qui vous passent par l'esprit...


Commenter cet article