Pour un courant néo-symboliste

Publié le par Léna h. Coms

Bienvenue à tous! Que vous soyez un passionné de symbolisme ou un amateur, que vous soyez artiste, peintre, sculpteur, plasticien, artisan, écrivain, poète, dramaturge, philosophe, ou que vous vous intéressiez seulement au symbolisme, cet endroit est pour vous...
N'hésitez pas à laisser un commentaire, posez une question, lancer un débat, réfléchir sur le symbolisme contemporain, les actions possibles... Ici est un lieu de parole, d'échange, d'ouverture et de découverte avec l'autre. Le symbolisme s'ouvre à l'art total, aussi tous, vous êtes les bienvenus! Que vous soyez amateurs ou professionnels, académiques ou expérimentateurs...
Et si vous souhaitez aller plus loin dans l'union des symbolistes, découvrez toutes les énergies et le potentiel d'ouverture au monde que le néo-symbolisme propose: fonder une association, éditer une revue, des manifestes, exposer, agir ensemble lors de projets individuels ou collectifs.
PARTAGEZ! AGISSEZ! DECOUVREZ!

Publié dans manifeste

Commenter cet article

Fabien 27/07/2011 11:25



Bonjour, je suis tomber par hasard sur ce blog que je trouve très interressant, était d'accord avec ce qui est exprimer ici, je souhaiterais présenter mon travail, car en effet je recherche moi
même aussi d'autres artistes symbolistes pour monter des projets dont des expositions, ...


http://www.fabien-bouguennec.com/


 


 



Aralf 08/11/2010 23:06



"Disons que l'oeuvre doit avoir plusieurs sens de lecture, l'un apparent et d'autres sous-entendus,
intérprétables par chacun. Il faut appeler l'autre à "faire la moitié du chemin"..."


 


Intéressant ! J'aime beaucoup quand certains de mes poèmes soumis sur un forum ou sur mon blog, soulèvent des
interprétations auxquelles je n'avais même pas pensé. C'est le cas actuellement pour un texte "après la nuit" et je ne sais pas où ses commentaires me mènent ! Peut-être suis-je (bien modestement
compte tenu de ce que j'écris) un néo symboliste qui s'ignore !


Je suivrais avec plaisir vos travaux et réflexions sur le sujet...


Aralf



Aralf 26/10/2010 10:05



Bonjour, 


Beaucoup de choses intéressantes sur ce blog, mais existe t-il une définition claire et concise de ce que vous nommez neo symbolisme ? Quelles en sont les caractéristiques, comment reconnaître
une oeuvre qui participe de ce mouvement ? Car je suppose que ce  n'est pas uniquement "refaire" ce que faisais les symbolistes à une certaine époque...


merci d'avance


Aralf


http://les-jardins-d-aralf.over-blog.fr/



Léna h. Coms 08/11/2010 22:11



En effet, définir un néo-symbolisme est une vaste problématique, et c'est tout l'enjeu de quelque uns. Il n'y a pas actuellement de définition brève et précise, car elle est en analyse
permanente.


Vous avez raison de dire qu'il n'est pas la même chose que le Symbolisme du XIXe, bien qu'il en découle, certains critères peuvent être commun cependant. Le symbolisme contemporain est lié à
l'époque actuelle, dans un monde en perte de repère, où tout va trop vite pour l'homme, peur et déséquilibre sont certainement ses points clés. Il semble donc que le symbolisme contemporain
interroge l'humain du temps présent dans un monde qui le dépasse, tout comme la société de la fin du XIXe s'est senti dépassée avec l'industrialisation naissante. L'art et la philosophie ainsi,
aident l'homme à vivre avec son temps, l'interrogent.


Une oeuvre qui participe à ce mouvement est soit revendiquée par son auteur, soit définissable comme néo-symboliste, et c'est là que la question est passionnante. Car en effet, quels pourraient
en être les critères? Anti-naturalisme, onirisme, icônes et figures-antités, voire même abstraction, symboles... Disons que l'oeuvre doit avoir plusieurs sens de lecture, l'un apparent et
d'autres sous-entendus, intérprétables par chacun. Il faut appeler l'autre à "faire la moitié du chemin"...


Vous avez mis le doigt sur une vaste question, et je peux vous dire qu'une association est en cour de création afin d'interroger et d'expérimenter ce symbolisme contemporain...



Darklasia 04/11/2009 18:10


Bonjour,
La Louve Blanche se fait un plaisir de faire un passage sur ton blog.
En passant, je le trouve divertissent et attrayant! Continue dans cette voie!

Je voulais également de dire que je t'ai réservée une place sur une page de mon blog!

http://atelier-de-roro.over-blog.com/pages/NOUVEAUX_Mes_Louvetaux_Creatifs-1651931.html

Si il y a un problème avec la mise en page ou avec le lien, fais moi signe!
Si tu souhaite ajouter une image ou une banière n'hésite pas je t'ai laissé mon mail!

Pour ceux qui étaient déjà au courant de leur espace, le problème du lien est réglé!
Désolée pour le désagrément.

Amicalement, Darklasia


Frertuc 13/09/2009 11:44

Salut!Très intéressante la page sur le symbolisme, "Langage particulier mais universel"...Tu fait maintenant partie de la communauté "Mythologies". D'ailleurs, si jamais il te venait l'envie de m'éclairer sur la place du symbolisme dans la religion... (à moins qu'elle ne soit elle même que symboles?)

Léna h. Coms 17/09/2009 16:35


C'est une très bonne question, cela ferait même une excellente idée d'article... Symbolisme et religion sont très lié et cela depuis longtemps, l'un s'appuit sur l'autre et vice et versa. On
observe que le symbolisme en europe se base fortement sur la religion chrétienne, et en bon nostaliques, puissent abondamment dans les sources de la mythologie grecque et romaine. Une branche du
symbolisme (les rosicrussiens) ont même imposé leur religion en se basant sur le symbolisme, on sait également que les franc-massoniques utilises de nombreux symboles. L'Eglise chrétienne au
moyen-âge diffusait son dogme par le biaus du théâtre, illustrant ainsi des épisodes de la Bible ou des Evangiles. Ce procédait permétait d'instruire, de divertire et de diffuser le dogme. C'est
ainsi que la vierge Marie c'est retrouvé affublée d'une cape bleu, couleur célèste, rare et précieuse. Ainsi tout idiot du village ne pouvait ignorer qui était le personnage vêtu de bleu. Ce
procédé était également utilisé dans l'antiquité, il permet de représenter tout en gardant la frontière onirique qui permet le contôle ou la quête de la fois. Il me semble que le point commun entre
le symbolisme et la religion et d'être le prétexte à la quête de la foi pure. Toute religion diffuse son dogme en pronant un monde abstrait. Cependant, il arrive un stade dans la quête de la fois
où le sujet se retrouve avec le besoin d'avoir face à lui, un élément du même ordre que lui: matériel. Même si de nombreuses religions interdisent la représentation ou le culte de l'image, le
passage par le symbole est une étape essencielle. Les religions, si elle veulent prospérer, se doivent d'apporter un univers d'ordre général, qui puisse répondre à nos dooutes, où les contre-carrer
par des ordres fondé sur des faits (plus ou moins avérés, ce qui serait de toutes façons la par du mythe). Pour se faire, les religions usurpent des symboles déjà existant et assimilé par tous ou
imposent de nouvelles figures venant tout droit de l'imaginaire. Le symbolisme est donc un pilier pour la religion, alors que son univers fait le bonheur de tous les symbolistes, car au fond, l'on
sait bien que le symbole n'est qu'une étape vers la vérité...